Quelles sont les étapes pour se lancer en tant qu’avocat stagiaire ?

Juliette
Juliette

Ça y est, les années se sont écoulées depuis le début de vos études, vous avez réussi votre examen final et affichez très fièrement votre diplôme. Plusieurs solutions s’offrent à vous, si vous décidez de continuer l’aventure et commencer un stage de 3 ans, BILLY vous accompagne dans vos démarches. 

La prochaine étape ? ➡️ trouver un stage de trois ans auprès d’un maître de stage en vue d’obtenir votre CAPA, certificat d’aptitude à l’exercice de la profession d’avocat. 

Vous avez maintenant le statut d’avocat(e) stagiaire indépendant(e), félicitations ! BILLY vous explique quelles sont les différentes étapes à suivre avant de commencer !  

Avant même de commencer, on vous conseille vivement de faire appel à un comptable expert. Chez BILLY, on vous conseille et on est à votre disposition pour répondre à toutes vos questions.  

 

 

Voici les 4 étapes très simples pour se lancer ! 😎 

 

1- Ouvrir un compte bancaire professionnel 

Même si ce n’est pas obligatoire, on vous conseille vivement d’opter pour un compte dédié exclusivement à votre business pour deux raisons étroitement liées : 

 

  • Faciliter la différenciation entre vos frais liés à votre activité et vos frais privés. Ainsi, vous gardez un meilleur aperçu des opérations que vous avez effectuées à titre privé et à titre professionnel. Effectuer des prestations en tant qu’avocat engendre des dépenses. Une partie des dépenses engagées pour votre activité professionnelle est déductible.  

Il existe un tas de frais que vous pourrez déduire de vos impôts et ainsi maximiser votre revenu.  Vous ne savez pas quels types de frais peuvent être considérés pour diminuer votre impôt ? Ou dans quelle limite ? BILLY a regroupé pour vous un guide complet ! Découvrez tout ce que vous devez savoir sur les frais professionnels ! 

 

  • Vous en aurez également besoin pour votre enregistrement à la Banque-Carrefour des Entreprises (BCE), (no stress BILLY s’en occupe. 😉 ) Chaque travailleur indépendant doit s’inscrire à la BCE pour obtenir un numéro d’entreprise qui sera également activé comme votre numéro de TVA.  N’hésitez pas à poser une question à nos experts BILLY si vous n’êtes pas si vous avez des questions.

 

2- Payer votre cotisation au barreau  

En tant que stagiaire ou avocat, vous devez payer chaque année un montant à votre barreau, ce montant peut varier en fonction du barreau et du nombre d’années auquel vous y êtes affilié. Cette cotisation vous assure par exemple contre d’éventuels dommages que vous pourriez engendrer.  

 

3- Inscription à la TVA  

C’est ici qu’il va falloir choisir un régime de TVA, 3 choix s’offrent à vous :  

a. des déclarations périodiques  

Vous appliquez un taux de TVA de 21% sur toutes vos prestations professionnelles et vous pouvez déduire la TVA sur vos factures d’achats conformes.  

Chez BILLY on recommande les déclarations périodiques, parce que vous pouvez déduire la tva sur les achats ce qui n’est pas le cas dans le régime particulier. ✌️ 

b. le régime de franchise + pas de déclaration 

Vous pouvez prétendre au régime de franchise de la taxe si votre chiffre d’affaires annuel ne dépasse pas 25.000 euros (hors TVA). Peu importe la forme juridique de votre entreprise (personne physique, société, etc.). 

 c. le régime particulier pour les avocats-collaborateurs et les avocats-stagiaires.  

Si vous travaillez pour un cabinet d’avocat, vous pouvez reporter le paiement de la TVA de vos prestations dans le chef du cabinet où vous travaillez, autrement dit, vous n’avez pas à vous en occuper !  

C’est le cabinet qui s’occupera de la facturation, TVA incluse, ce qui vous dispense automatiquement de vous occupez des facturations, et donc, de la TVA. Votre seule préoccupation sera de fournir un listing client. Plus d’informations sur le listing client : ici 

 

Il existe cependant des exceptions à l’assujettissement à la TVA pour les avocats. En effet, certaines prestations étroitement liées à l’assistance sociale sont exemptées de TVA,  Mais encore une fois, BILLY vous explique tout dans ce guide « Tva pour les avocats »

 

4- L’inscription à une caisse d’assurances sociales  

Avant d’entamer votre activité indépendante, vous devez aussi vous affilier à une caisse d’assurances sociales. En effet, votre couverture sociale passe par le paiement de vos cotisations.  

Il vous est demandé de payer chaque trimestre une certaine somme. Pour plus d’information à ce sujet, consultez notre article de blog dédié aux cotisations sociales. Afin d’assurer un service aux petits oignons à nos clients, nous nous chargeons de cette étape. Amandine, notre responsable admin s’occupera de vous inscrire à une caisse d’assurances sociales et ce, sans frais supplémentaires.

 

C’est déjà tout, facile non ? 

Si vous avez encore des questions, des doutes ou si vous souhaitez plus de détails et d’informations vous pouvez fixer un rendez-vous avec un conseiller BILLY qui se fera un plaisir de vous aider !  

En attendant, on vous souhaite le meilleur pour votre début de carrière et on espère que tout se passera bien !  

Juliette
Juliette
Partagez cet article sur les réseaux