Les 6 Étapes pour Devenir Indépendant en Personne Physique

Lionel, fondateur
par Lionel ROSU

Dans cet article, nos experts comptables vous expliquent les étapes à suivre pour devenir indépendant en personne physique en Belgique, que ce soit à titre principal ou complémentaire.

 

1. Choisir un bon expert comptable

Dès que possible, appuyez-vous sur les conseils d’un expert en comptabilité pour clarifier et challenger l’envol de carrière d’indépendant. 🚀

 

💡 Un bon comptable a pour but de comprendre votre nouvelle activité et de vous accompagner de A à Z. Certes, un comptable a un coût, mais il vous aidera à réaliser de nombreuses économies financières, et à respecter toutes les lois fiscales belges.

 

Comment faire sa déclaration d’impôts ? Puis-je déduire des frais réalisés avant le début de mon activité ? Quel régime de TVA est le plus avantageux pour moi ? Tant de questions auxquelles un expert comptable pourra vous aider à répondre.

 

2. Ouvrir un compte bancaire professionnel

Lorsque vous créez une entreprise unipersonnelle, vous le faites en tant que personne physique. Votre patrimoine privé n’est donc pas clairement distinct de votre patrimoine professionnel (contrairement à une société à responsabilité limitée).

 

👉 Même si ce n’est pas obligatoire, nous vous conseillons donc d’opter pour un compte dédié exclusivement à votre business pour deux raisons :

  1. Vous gardez un meilleur aperçu des opérations que vous avez effectuées à titre privé et à titre professionnel. Une distinction bien pratique, notamment lorsque vous faites face à un contrôle fiscal.
  2. Vous avez une meilleure visibilité des entrées et sorties financières de votre activité professionnelle. Est-ce que mon client m’a bien payé ? Ai-je été débité de mes dépenses d’hier ? Quel est le solde actuel ?

 

⚠️ L’ouverture d’un compte professionnel est gratuite, mais méfiez-vous, des frais cachés font parfois surface dans certaines banques… Assurez-vous que les services de base dont vous avez besoin (paiement par domiciliation, remplacement de carte, compte en ligne, etc.) soient bien compris pour éviter toute mauvaise surprise.

 

Pour obtenir ce compte en banque, vous devrez peut-être disposer d’un numéro d’entreprise. Ce n’est pas encore le cas ? Aucun problème ! Demandez à votre banque de vous réserver un numéro de compte. Celui-ci sera activé une fois que vous serez entièrement enregistré à la Banque-Carrefour des Entreprises.

 

3. Obtenir un diplôme de gestion de base (Wallonie et Bruxelles)

Le diplôme de gestion de base permet de certifier à l’État que vous maîtrisez les fondamentaux relatifs au monde de l’entreprise.

 

Même si la Flandre l’a supprimé en 2018 et la région bruxelloise va le supprimer en 2024, la région wallonne requiert encore ce diplôme pour vous laisser lancer votre entreprise.

 

💡 Si vous avez terminé des études supérieures, peu importe le domaine, votre diplôme sera généralement suffisant pour prouver votre capacité à gérer une entreprise.

 

👉 Si vous n’avez pas terminé d’études supérieures, vous pouvez suivre une formation professionnelle (IFAPME) ou de promotion sociale pour obtenir votre gestion. Vous pouvez également étudier un syllabus pour directement passer un examen auprès du Jury Central, qui vous donnera votre preuve de gestion si vous réussissez.

 

4. Demander votre numéro d’entreprise

Comme pour toutes les entreprises belges, un numéro d’entreprise vous est attribué lors de votre enregistrement obligatoire à la Banque-Carrefour des Entreprises (BCE).

 

💡 Ce numéro représente en quelque sorte la carte d’identité de votre entreprise unipersonnelle. Il permet aux pouvoirs publics, mais aussi à vos clients et à vos fournisseurs, de vous identifier. Vous êtes tenu de le mentionner sur tous les documents officiels (actes, factures, courriers, commandes, etc.) liés à votre activité professionnelle.

 

👉 Pour un indépendant en personne physique en Belgique, l’inscription à la BCE se fait via un guichet d’entreprise de votre choix.

 

5. Activer votre numéro de TVA

Si vous exercez dans le secteur médical (médecin, dentiste, vétérinaire…) ou paramédical (kiné, infirmier, psychologue…), il y a beaucoup de chance que vous soyez sous un régime exempté de TVA, tout comme certains métiers du secteur social et culturel (acteurs, musiciens, etc.).

 

Si ce n’est pas votre cas, alors vous êtes obligé de vous assujettir à la TVA pour exercer votre activité d’indépendant. Vous pouvez le faire soit par vous-même en ligne, soit via un guichet d’entreprise moyennant des frais de service.

 

💡 Le numéro de TVA qui vous sera attribué devra impérativement figurer sur toutes vos factures. Il sera souvent identique à votre numéro d’entreprise, ce qui est pratique pour le retenir !

 

6. S’affilier à une caisse d’assurances sociales

Lorsque vous devenez indépendant en personne physique, vous êtes chargé de payer vos cotisations sociales vous-même, via une caisse d’assurance sociale, afin de vous constituer une couverture sociale.

 

Cette protection vous donne notamment droit aux allocations familiales, aux indemnités de maladie et d’invalidité, à l’aide à la maternité, à votre pension, aux titres-services, au droit passerelle, etc.

 

💡 Sachez que les guichets d’entreprise proposent aussi souvent des services de caisse d’assurance sociale. Par facilité, beaucoup d’indépendants choisissent donc de s’affilier à la caisse d’assurance sociale de leur guichet d’entreprise favori.

 

Indépendant à titre principal ou complémentaire ?

Il existe deux types d’entreprise individuelle en Belgique :  à titre principal et à titre complémentaire :

  • L’indépendant à titre complémentaire est une personne qui exerce des activités complémentaires à son emploi principal. Indépendant complémentaire est donc un statut hybride entre le salarié et l’indépendant. Il est soumis à moins d’obligations qu’un indépendant en personne physique, mais doit néanmoins se plier à certaines exigences.
  • L’indépendant en personne physique à titre principal se rapproche plus d’un véritable indépendant, il est réellement et totalement à son compte. Il est également soumis à plus de règles, il bénéficie de moins d’avantages sociaux et le montant de ses cotisations est aussi différent.

 

💡 Les droits sociaux pour jeunes indépendants ont beaucoup évolué, et il est désormais aussi possible de bénéficier de l’avantage “tremplin-indépendant”. Cet avantage permet de créer une entreprise tout en étant toujours en situation de chômage et de continuer de percevoir les allocations de chômage lors de la création de son activité.

 

Quelles conditions pour devenir indépendant ?

Tout le monde ne peut pas devenir indépendant en Belgique. Voici un aperçu des conditions nécessaires :

  1. Avoir minimum 18 ans
  2. Jouir de ses droits civils
  3. Être juridiquement capable
  4. Disposer des autorisations légales nécessaires
  5. Avoir fait des études supérieures ou avoir obtenu un diplôme de gestion d’entreprise

 

Si vous souhaitez plus de conseils pour vous lancer en tant qu’indépendant en personne physique, n’hésitez pas à contacter nos experts comptables.

 

Partager l'article
Lionel, fondateur
par Lionel ROSU
Expert comptable et CEO

D'autres articles pourraient vous intéresser