Quelles formes de société ? La SRL et la SComm

Juliette
Juliette Collard

Entreprise Choix Société Type

 

Notre article a pour but de vous présenter les 2 formes de société que l’on propose à nos clients BILLY. Cette analyse vous permet de comprendre les avantages et désavantages de la société à responsabilité limitée et la société en commandite.

La société à responsabilité limitée : SRL

Avec la nouvelle loi sur les sociétés (2019), on parle désormais de SRL, plutôt que de SPRL (Société privée à responsabilité limitée). 

Le nom change et la forme reste quasiment identique à la seule grande différence que vous n’êtes plus obligé d’apporter un capital de départ. En effet, aujourd’hui c’est votre plan financier qui justifie le montant d’apport. 📑 Il peut varier en fonction de votre activité et de votre situation.

 

 

Un plan financier c’est quoi ?

Le plan financier reprend l’ensemble des dépenses et des investissements pour les 2 premières années de votre activité en société.  

Cela permet de visualiser la faisabilité financière de la société.

 

Voici un petit récap’ du statut d’une société SRL : 

 

  • Nombre d’associés minimum : 1. Vous pouvez donc constituer votre société seul(e) ;
  • Plan financier de vos 2 premières années obligatoire ;
  • Signature authentique chez le notaire ;
  • Pas de capital minimum de départ ;
  • Patrimoine de votre société distinct de votre patrimoine personnel ;

 

La société en commandite 

La société en commandite est l’une des formes de société les plus “simples”. La société est constituée d’associé(s) gérant(s) et d’associé(s) commanditaire(s). Il est donc indispensable d’être deux pour la constitution de la société : un commandité et un commanditaire. L’associé commandité s’occupe de la gestion de l’entreprise et l’associé commanditaire joue le rôle de bailleurs de fonds. Dans la pratique, il est courant de simplement avoir un cofondateur pour les aspects pratico-pratique mais d’être seul maître à bord pour la gestion.

 

Voici un petit récap’ du statut d’une société Scomm :

 

1 – Au minimum constituée de 2 associés : un actif et un passif

 

2 – La responsabilité de l’associé gérant est personnelle, solidaire et illimitée. Une dette encourue par la Scomm peut engager la responsabilité de ce même associé. Le ou les différents associés passifs ne sont responsables que de leurs apports en capital.

 

3 – Cette forme de société a le gros avantage d’éviter un maximum de démarches administratives pour sa constitution : 

  • Pas de plan financier obligatoire
  • Pas de signature des actes chez le Notaire, un acte sous seing privé suffit pour la constitution en société.  

En conclusion, chaque situation est différente mais nous recommandons davantage à nos clients d’opter pour un statut en SRL. Vous n’avez désormais plus besoin d’amener un minimum de capital et votre patrimoine privé n’est pas engagé. En cas de problème, vous ne serez pas personnellement engagé dans la dette. 

Juliette
Juliette Collard
Partagez cet article sur les réseaux