PLCI CPTI ou EIP : préparer votre pension d’indépendant et de dirigeant

Juliette

Tout au long de votre carrière, vous aurez déjà cotisé pour votre pension légale. Il est néanmoins important que vous alliez plus loin de votre côté en constituant votre propre pension complémentaire individuelle. Comment investir pour votre pension ? Il existe diverses solutions.

 

Anticiper votre après-carrière : PLCI, CPTI et EIP

Pourquoi prendre une pension complémentaire individuelle ?

Les indépendants en personne physique ont la possibilité de constituer un capital pension complémentaire grâce à une Pension Libre Complémentaire pour Indépendants (PLCI) ou à une Convention de Pension pour Travailleurs Indépendants (CPTI). 

Les indépendants en société ont eux aussi accès à ces bons plans (on vous expliquera comment plus loin 😉) Mais pas que… Les sociétés peuvent constituer un EIP, Engagement Individuel de Pension.

Avant de les comparer par rapport à vos attentes, définissons-les ! 

 

 

Les bons plans analysés en 5 points :

  1. PLCI ordinaire
  2. La CPTI
  3. Différences entre PLCI et CPTI 
  4. L’EIP
  5. Différences entre PLCI et EIP 

 

1. La PLCI ordinaire

La pension libre complémentaire pour indépendants est un moyen pour les indépendants de constituer une pension complémentaire.  Il est l’un, voire le produit le plus avantageux fiscalement en Belgique. En effet, ce dernier est déductible comme charges professionnelles et vous permet donc de diminuer vos charges sociales.

Il est également à noter que ce produit ne peut être placé qu’en branche 21 et de par ce fait, votre capital ainsi que vos intérêts sont entièrement garantis.

 

Qui peut souscrire une PLCI ?

Tout indépendant en activité principale. Le conjoint aidant peut aussi en souscrire une. Il existe certaines conditions pour les indépendants en complémentaire

 

Combien peut-on verser ? 

Les primes pour les PLCI dépendent de vos revenus pro. Vous pouvez aller jusqu’à environ 8% de vos revenus nets avec un maximum de 3.302€ pour 2021. 

 

2. La CPTI

La CPTI est un deuxième moyen d’assurer vos arrières pour votre pension. La CPTI vous offre la possibilité d’investir en branche 23. Vous avez donc la possibilité de profiter d’un rendement plus élevé. Attention, le rendement en branche 23 n’est pas garanti. 

 

Qui peut souscrire une CPTI ?

Uniquement les indépendants en personne physique à titre principal ainsi que son conjoint aidant. Qu’en est-il des indépendants en complémentaire

 

Combien peut-on verser ?

Le montant maximal de primes versées suit en partie la règle des 80%. Règle bien connue dans le jargon des assurances. La limite est de 80% maximum pour la somme des capitaux de pensions complémentaires sur base d’un revenu de référence calculé sur les trois dernières années. 

 

3. Quelles différences entre PLCI et CPTI ?

  • La PLCI vous offre un avantage fiscal important : Vous pouvez déduire vos primes en tant que frais professionnels à 100%. En conclusion : vous diminuez vos impôts et vos cotisations sociales. 
  • Contrairement à la CPTI, la PLCI vous évite une taxe sur les primes versées.  
  • La PLCI permet une garantie de rendement. 
  • La CPTI a potentiellement un rendement plus élevé. La PLCI ne donne pas accès à la branche 23. Les taux de la branche 21 sont bas et vos rendements sont par conséquent plus faibles. 

Tips BILLY : commencez par optimiser fiscalement votre situation grâce à la PLCI ! Retirez le maximum fiscal de votre pension complémentaire et complétez-la ensuite avec la CPTI. Cette option vous permet de profiter d’un plus grand avantage fiscal. Vous pourrez ensuite envisager d’atteindre un plus grand rendement.

 

4. EIP

L’EIP, l’Engagement Individuel de Pension vous permet de constituer une pension complémentaire. Ce bon plan vous offre un avantage fiscal important, vous pouvez déduire vos primes en tant que charges professionnelles. En conclusion : vous diminuez votre impôt. 

 

Qui peut souscrire un EIP ?

Cet engagement n’est accessible que pour les indépendants en société, si cette dernière paie les primes. Ce bon plan est accessible uniquement pour les sociétés et les primes versées doivent directement provenir de là. 

 

Combien peut-on verser ?

Le montant maximal suit la règle des 80% comme les primes versées pour la CPTI (voir plus haut dans l’article) à une différence près. La limite est de 80% maximum pour la somme des capitaux de pensions complémentaires mais calculées sur base de votre revenu régulier et mensuel sur une année de référence. Contrairement à un revenu moyen calculé sur les trois dernières années.

 

5. Quelles différences entre PLCI et EIP ?

  • La PLCI est accessible pour les dirigeants d’entreprise à condition que les primes soient payées par le dirigeant et non par la société elle-même. 
  • L’EIP n’est accessible que pour les sociétés. C’est la société qui paie les primes. 
  • Aucune taxe n’est due sur les primes versées dans le cadre de la PLCI. Ce qui n’est pas le cas de l’EIP. 

Tips BILLY : dans le même ordre d’idée que pour la PLCI vs. la CPTI, commencez par optimiser fiscalement votre situation grâce à la PLCI ! Retirez le maximum fiscal de votre pension complémentaire et complétez la ensuite avec l’EIP émanant de la société.

 

Quelle est la meilleure solution pour votre situation ? Notre partenaire Solidas met en place les offres les plus avantageuses pour votre situation !

Remplissez ce petit formulaire pour les contacter ✔️ Cela ne vous engage en rien.. Et profiter de l’occasion pour discuter de toutes vos assurances : RC pro, assurance voiture et habitation,… 

 

Juliette
Partagez cet article sur les réseaux