Les Professions Libérales en Belgique : Guide Complet et Liste

Maud - fondatrice
par Maud WAUTHOZ

Dans cet article, nos experts-comptables vous expliquent quelles sont les différentes professions libérales, et quelles sont les formalités à accomplir pour lancer son activité libérale.

 

Qu’est-ce qu’une profession libérale ?

Les professions libérales se définissent par l’exercice de compétences intellectuelles et techniques dans des domaines variés. Les professionnels libéraux travaillent généralement de manière indépendante, offrant des services basés sur leur expertise spécifique.

Les principales caractéristiques de ces métiers sont :

  • Une autonomie dans l’exercice de l’activité
  • Une responsabilité personnelle et directe envers les clients
  • Des règles déontologiques strictes
  • Une absence d’activité commerciale (dans la plupart des cas)

 

Quelles sont les principales professions libérales en Belgique ?

Secteur médical et paramédical : Médecins, dentistes, pharmaciens et autres métiers liés aux soins de santé

💡 Ces métiers sont réglementés par le SPF Santé publique.

 

Secteur juridique : Avocats

💡 La réglementation relève de la compétence du SPF Justice.

 

Autres secteurs :

  • Experts en automobile
  • Agents immobiliers
  • Géomètres-experts
  • Architectes
  • Notaires
  • Experts-comptables et conseillers fiscaux certifiés
  • Réviseurs d’entreprises
  • Psychologues

💡  Le SPF Économie réglemente ces professions.

 

Comment démarrer une activité libérale en Belgique ?

Les professions libérales sont souvent réglementées et nécessitent des formalités complémentaires avant de se lancer.

En plus des démarches habituelles nécessaires au lancement d’une activité professionnelle, il faut s’assurer que vous disposez de toutes les autorisations pour pouvoir exercer cette activité.

 

1 – Qualifications et formations

Dans le cadre d’une profession libérale, il est nécessaire de vérifier que vous possédez les diplômes requis pour exercer la profession.

Exemples : Un notaire ou un avocat doit détenir un diplôme en Droit. Un réviseur doit être titulaire d’un titre de Master.

 

De plus, une formation continue est souvent imposée aux professionnels. 

Exemples : Un expert-comptable est tenu de suivre 120h de formation sur 3 ans tout au long de sa carrière. Le géomètre-expert doit se former 20h par an.

 

2 – Obtention des licences et permis d’exercer

Pour une majorité de professions libérales, une inscription à un Ordre ou Institut est nécessaire.

Exemples : Ordre des médecins, Ordre des Pharmaciens, Ordre des Architectes, ITAA (Institute for Tax Advisors and Accountants), IRE (Institut des Réviseurs d’entreprises), Commission des psychologues.

 

Certains instituts exigent également la réalisation d’un stage et d’examens afin d’obtenir l’accès à la profession.

Exemples : Le réviseur d’entreprise doit effectuer un stage d’environ 3 ans.

 

3 – Souscription à une assurance responsabilité civile professionnelle

Cette assurance est généralement obligatoire pour couvrir les risques liés à l’exercice de l’activité professionnelle.

Exemples : Un agent immobilier doit souscrire à une assurance garantissant les cautionnements reçus des clients. Un architecte doit couvrir sa responsabilité décennale.

 

👉 Démarrer une activité en tant que professionnel libéral en Belgique est une démarche exigeante qui requiert une préparation rigoureuse et le respect de nombreuses formalités. N’hésitez pas à contacter nos experts-comptables, qui vous aideront à vous lancer en toute tranquillité 😊

L'app tout-en-un
des indépendants

Accompagné par une équipe d’experts-comptables

Parler à un expert
Partager l'article
Maud - fondatrice
par Maud WAUTHOZ
Expert-comptable