Guide : les frais insoupçonnés

loonapix_1630500785765225067
Alex

Lorsqu’on parle de déductibilité des frais, on pense souvent à son plein d’essence, à l’achat d’un nouvel ordinateur ou à l’addition au restaurant,… mais quelle est la limite ? Existe-t-il des frais déductibles auxquels vous ne pensez pas ? Avec quasi certitude, la réponse est oui !

 

Découvrons ensemble les frais, aussi anodins soient-ils, mais parfois indispensables pour votre activité.

 

Abonnement Spotify, Deezer, …

Vous êtes vite déconcentré par ce qui vous entoure sur votre espace de travail ? Vous êtes plus efficace avec de la musique classique ou du Patrick Sebastien dans les oreilles ? Alors vous êtes susceptible de déduire une partie (quote-part professionnelle) de votre abonnement, à condition de prouver une nouvelle fois l’utilité pour votre activité professionnelle.

 

Il sera bien entendu plus simple pour un violoniste de justifier l’écoute de nouvelles mélodies pour trouver de l’inspiration, un médecin pour faire patienter ses clients dans une salle d’attente ou encore un tenancier de bar pour mettre l’ambiance. 

 

Livraisons à domicile (Deliveroo, Uber Eats, Pizzas, …)

Vous aimez grignoter avec vos collègues le vendredi en fin de journée ? Vous avez un client qui vous rend parfois visite et vous aimez le recevoir avec de bonnes pizzas ? Déduisez 69 % des montants payés, tout comme pour un restaurant classique. (Pour rappel, la TVA n’est pas déductible ici).

 

Attention à bien faire la distinction avec les frais de réception liés à un événement quelconque, car ceux-ci ne sont déductibles qu’à hauteur de 50%.

 

Si vous êtes seul ou accompagné par un ami, ne comptez pas trop là-dessus 😉

Lunettes de vue, lentilles, appareil auditif, … 

La luminosité de votre ordinateur vous empêche de travailler ? Vous avez du mal à lire le dossier d’un client ou vous avez des problèmes d’audition qui vous empêchent d’entendre la plaidoirie d’un avocat lors d’un procès ? N’attendez plus et déduisez partiellement le coût de votre appareil auditif, de vos lunettes, lentilles ou autres. Ces dépenses ne sont qu’en partie déductibles professionnellement. 

 

Il sera une nouvelle fois plus facile de justifier ces frais en fonction de votre profession. Un chirurgien aura certainement davantage besoin de lunettes pour une opération à risques qu’un avocat pour défendre son client.   

Dans chacun de ces cas, il vous sera possible de déduire une partie de l’achat, à condition de démontrer d’une manière ou d’une autre que vous seriez incapable de tenir la baraque sans l’aide de vos lunettes ou de votre appareil auditif. Si vous avez des certificats médicaux, c’est encore mieux et plus facile à justifier !  

Ne soyez pas non plus trop gourmand et limitez le pourcentage de déductibilité de votre paire de lunettes. Encore une fois, le risque d’attirer l’attention est moindre si vous déduisez 60% d’une paire de lunettes à 300 € que pour une paire à 1.500 €.

 

Café, thé, jus de fruit, …

Impossible de commencer votre journée de travail avec les idées claires sans une bonne (ou plusieurs ?)  tasse(s) de café ? N’attendez plus pour acquérir une nouvelle machine Nespresso et faire le plein de capsules, ou de sachets de thé. Que vous soyez au bureau ou sur un autre lieu de travail ou que vous travaillez à la maison, vous pouvez déduire la totalité de vos achats, toujours dans le mesure où ces dépenses ont un impact positif sur votre activité. 

L’achat d’une machine à café se justifie également pour recevoir vos clients dans des conditions plus agréables.

Attention toutefois à la limite, ne pensez pas pouvoir déduire le café que vous buvez tous les matins au petit dej avec le reste de votre famille. 

 

Décoration d’intérieur (Plantes, tapis, peintures, …)

Vous travaillez à la maison ou vous louez un beau bureau au centre ville mais il vous manque une petite touche perso de déco ? Faites de votre espace de travail un endroit où il fait bon vivre et qui vous ressemble !

 

Comme expliqué dans l’article sur les frais de fonctionnement lorsque vous travaillez à domicile, l’achat de mobilier pour votre espace de travail est 100% déductible. C’est la même chose si vous désirez y mettre des plantes pour donner un peu plus de vie, ou si vous accrochez un beau cadre avec une photo de famille. 

 

Vêtements et équipement de travail 

Votre métier nécessite que vous portiez des vêtements spécifiques, par sécurité, ou par titre ? Faites passer tous ces achats dans vos frais sans hésitation !

 

Qu’entend-on par spécifique ? C’est simple, on parle de vêtements qui reflètent parfaitement le job en question tels qu’un casque ou des chaussures de chantier pour un ouvrier dans le secteur de la construction, ou encore une robe pour un avocat ou des vêtements médicaux blancs pour infirmiers.  

 

Il sera beaucoup plus difficile pour un agent commercial de justifier que son nouveau costume a été acheté uniquement pour améliorer son image auprès des clients. alors qu’il le porte également pour noël et les mariages. Votre contrôleur estimera certainement que vous portez également ce costume au nouvel an ou aux mariages. Bien entendu, la situation est la même pour les vêtements de ville.

 

Autres frais antérieurs au lancement de votre activité 

Vous avez fait l’acquisition d’un nouvel ordi et d’un logiciel indispensable à votre profession 2 mois avant le lancement de votre activité ? No worries ! L’administration fiscale admet qu’on puisse récupérer des achats réalisés avant le début de votre activité, parfois jusqu’à 6 mois. Vous pourrez ainsi les déduire comme il faut et optimiser vos revenus. 

 

Vous l’aurez compris, vous ne devez pas hésiter à avertir votre comptable BILLY de tous vos types de frais, aussi minimes soient-ils. Il se fera une joie d’en discuter avec vous afin d’optimiser vos revenus. 

loonapix_1630500785765225067
Alex
Partagez cet article sur les réseaux